Détail

Sursis pour les «bûcherons»

Les «bûcherons» avec guillemets, donc sans formation, doivent cette année suivre une formation minimale s'ils veulent poursuivre leur activité pour des tiers en 2022. Un article dans la revue UFA le rappelle.

On doit à Stefan Isler, de ForêtSuisse, la photo de tête de l'article de Stefan Gantenbein paru dans la revue UFA de janvier 2021.

L'article est paru dans la revue UFA de janvier, sous la plume de Stefan Gantenbein. Il a été réalisé avec l'appui iconographique de ForêtSuisse pour rappeler que, pour effectuer des travaux de bûcheronnage pour des tiers, une formation minimale sera obligatoire dès 2022. Les personnes qui ne disposent pas encore d’une telle formation ont donc tout intérêt à suivre les cours organisés à cet effet, mentionne ce papier dans son introduction.